« yves-de-chartres-244 »


Général

  •  
    Yves, évêque de Chartres

  •  
    Pascal 2, pape

  •  
    après 1090 - avant 1116


  •  
    n.c.

  •  
    Lettre

  •  

    Paschali, summo pontifici, domno et patri suo, Ivo, humilis Ecclesiae Carnotensis minister, sic summo regi militare ut bravium(1) aeternae beatitudinis mereatur accipere.

    Domnus Hubertus, Silvanectensis episcopus(2), creatio vestra, lacrymabiliter conqueritur se a quibusdam clericis suis, personis ut dicit infamibus(3), de venditione sacrorum ordinum(4) apud metropolitanum suum injuste fuisse accusatum et quibusdam coepiscopis suis factum sibi fuisse praejudicium ; unde sentiens se gravatum appellavit ad(a) apostolicam sedem, apud quam et per quam solent hujusmodi gravamina materna pietate relevari et in statum rectitudinis justitiae lance reformari(5). Unde supplicamus beatitudini vestrae quatenus, audita et cognita accusantium et testificantium causa, sic compensetis ex misericordia judicium ut et justitia non periclitetur et judicialis ordo causarum minime perturbetur ; nullus enim locus remanebit innocentiae, si liceat quibuscumque personis sua quaerentibus(6) contra legum sanctiones cujuscumque innocentis vitam maculare. Cujus enim sit vitae, et cujus famae, et quibus de causis accusent eum praedicti adversarii, idem episcopus praesens vestrae paternitati referet et publicam eorum infamiam veridica assertione retexet. Valete.


  •  
    om. A.


  •  
    I Cor. 9, 24, Phil. 3, 14.

  •  
    Sur les problèmes que connaît déjà l'évêque Hubert, 1099-1115, voir lettre 103, où est aussi employée l'expression creatio vestra. Senlis est l'un des douze évêchés de la Belgique seconde, le métropolitain est Raoul le Vert, archevêque de Reims de 1107 à 1124, voir lettre 161.

  •  
    Sur l'infamie, voir lettre 83.

  •  
    Voir la lettre 258 qui reprend avec plus de détails cette affaire qui remonte à 1104. Calomnie et simonie, deux problèmes récurrents à cette époque.

  •  
    Sur l'appel, voir lettre 77.

  •  
    Quaerere sua, I Cor. 13, 5.


  •  
    a. Avranches, BM 243, 127


  •  
    M. Montpellier, Ecole de médecine H 231, 91



  •  

    À Pascal, souverain pontife, son seigneur et père, Yves, humble ministre de l'Église de Chartres, combattre pour le grand roi de manière à mériter de recevoir le prix de la béatitude éternelle.

    Le seigneur Hubert, évêque de Senlis, votre création, se plaint dans les larmes d'avoir été accusé injustement de vente d'ordres sacrés auprès de son métropolitain par certains de ses clercs, personnes infâmes dit-il, et d'en avoir subi un préjudice auprès de certains collègues évêques ; aussi, s'apercevant qu'il subissait des torts, a-t-il fait appel au siège apostolique, auprès de qui et par qui des torts de ce genre ont coutume d'être redressés avec une pitié maternelle et d'être remis dans un état de rectitude par la balance de la justice. Aussi supplions-nous votre béatitude, une fois qu'elle aura entendu et connu la cause des accusateurs et des témoins, de rendre son jugement avec miséricorde de sorte que ni la justice ne soit en péril ni l'ordre judiciaire des affaires ne soit en rien perturbé ; car aucune place ne restera à l'innocence s'il est permis à n'importe qui recherchant son intérêt de tacher, contre les sanctions des lois, la vie de n'importe quel innocent. En effet, quelle est sa vie, quelle est sa renommée et pour quelles raisons lesdits adversaires l'accusent, ledit évêque le rapportera à votre paternité en sa présence et il détruira par une assertion véridique leur infamie publique. Adieu.

Informations

Acte

admin ydc (IRHT), dans  Yves de Chartres

Lettres d'Yves de Chartres, éd. G. Giordanengo (agrégée de l'Université), éd. électronique TELMA (IRHT), Orléans, 2017 [en ligne], acte n. 21182 (yves-de-chartres-244), http://telma-chartes.irht.cnrs.fr/yves-de-chartres/notice/21182 (mise à jour : 21/09/2017).