« yves-de-chartres-175 »


Général

  •  
    Yves, évêque de Chartres

  •  
    Pascal 2, pape

  •  
    après 1107/04 - avant 1107/05/23

  •  
    [entre avril et le 23 mai 1107]

  •  
    Lettre

  •  

    Paschali, summo pontifici, Ivo, humilis Carnotensis Ecclesiae minister, debitum cum omni devotione servitium.

    Parabam me pro viribus meis ad iter concilii a vestra paternitate indicti(1), sed, quia frequentia curiae vestrae(2) ea tempestate qua solitus eram purgatorium accipere me non permisit, tota confluentia humorum repente in caput ascendit et ita media pars capitis, congelascente flegmate(3), in quemdam rigorem tumoris induruit. Cum vero propter propositum iter adhuc purgare me differem et ut caput, resoluto per se flegmate, detumesceret exspectarem, non solum non detumuit, sed adhuc gravius et periculosius intumuit. Hac itaque necessitate compulsus catharticum accepi, nec de laxatione cathartici nec de duritia tumoris bene convalui, ita ut nec breve iter aggredi valeam sine periculo corporis mei quia, etsi tumor exterius est digestus(4), dolor tamen interius non adhuc est sedatus. Misi itaque tres ex archidiaconibus Ecclesiae nobis commissae(5) cum litteris nostris, qui testimonium ipsis litteris perhibeant et apud paternitatem vestram excusatum me habeant, quamvis sit propositum meae voluntatis ante solutionem concilii videre faciem vestram, si Deus mihi plenam restituerit sanitatem et veniendi ad vos dederit opportunitatem. Sed, quia(a) secretiora dicenda sunt, isti fratres dicent vobis. Valete.


  •  
    si quae T, si qua AAu.

  •  
    Concile de Troyes, 23 mai 1107, O. Pontal, Les conciles, p. 250-252. B. Monod, Pascal II, p. 55-57. Le concile s'est tenu le surlendemain de l'arrivée de Pascal II à Troyes (lors de son voyage en France de l'année 1107) ; il en reste six canons qui concernent l'investiture laïque, les questions de hiérarchie et de grades ecclésiastiques, le concubinage des prêtres, les excommuniés, la trêve de Dieu. U.-R. Blumenthal, The early councils of pope Paschal II, Toronto, 1978, p. 71-101.
  •  
    Pascal II est à Chartres pendant les fêtes de Pâques, à la mi-avril 1107, après avoir séjourné à La Trinité de Vendôme du 3 au 14 avril.
  •  
    Le flegme est une des quatre humeurs (bile, atrabile, flegme, sang). Yves connaît bien son Hippocrate et présente tous les symptômes décrits : « Nécessairement, en effet, quand un de ces principes s'isole et cesse de se subordonner, non seulement le lieu qu'il a quitté s'affecte, mais celui où il s'épanche s'engorge et cause douleur et travail. Si quelque humeur flue hors du corps plus que ne le veut la surabondance, cette évacuation engendre la souffrance. Si, au contraire, c'est en dedans que se font l'évacuation, la métastase, la séparation d'avec les autres humeurs, on a fort à craindre, suivant ce qui a été dit, une double souffrance, savoir au lieu quitté et au lieu engorgé », Hippocrate, De la nature de l'homme, 38, trad. E. Littré, Oeuvres complètes d'Hippocrate, 10 vol., Paris, 1839-1861, t. 6, p. 33-69..
  •  
    Geoffroy de Vendôme se plaint aussi d'une grosseur qui lui a poussé dans le dos et qu'il a fallu inciser, lettre 171, éd.citée, p. 396-398.
  •  
    En 1107, trois archidiacres, Foulque, Guillaume et Eudes, souscrivent le privilège de Pascal II du 6 janvier 1106, charte 5 du Cartulaire de Saint-Père et Cartulaire Notre-Dame, t. 1, note 1, p. 115 ; ils étaint aussi témoins charte 23 (vers 1099). Mais la lettre suivante cite la présence à Troyes du chancelier Vulgrin.

  •  
    Avranches, BM 243, 94
  •  
    Montpellier, Ecole de médecine H 231, 65v
  •  
    Troyes, BM 1924, 102rv
  •  
    Auxerre, BM 69, 69rv

  •  

    À Pascal, souverain pontife, Yves, humble ministre de l'Église de Chartres, le service qui lui est dû avec un entier dévouement.

    Je me préparais dans la mesure de mes forces à me mettre en route pour le concile notifié par votre paternité, mais, comme la fréquentation de votre cour ne m'a pas permis de prendre une purge à l'époque où j'en avais l'habitude, tout l'afflux des humeurs m'est soudain monté à la tête et ainsi, le flegme s'étant coagulé, le milieu de la tête s'est durci dans la rigidité d'une espèce de tumeur. Mais tandis qu'à cause de ce projet de voyage je différais encore de me purger et que j'attendais que la tête aussi désenfle, une fois le flegme dissipé, non seulement elle n'a pas désenflé, mais même elle s'est enflée plus gravement et plus dangereusement. C'est pourquoi poussé par cette nécessité j'ai reçu un purgatif, mais je ne me suis pas bien remis du relâchement du purgatif ni de l'induration de la tumeur, si bien que je ne peux entreprendre même ce bref voyage sans danger pour mon corps parce que, même si la tumeur a diminué à l'extérieur, la douleur cependant à l'intérieur n'est pas encore apaisée. Aussi ai-je envoyé avec notre lettre trois des archidiacres de l'Église qui nous a été confiée, pour qu'ils apportent leur témoignage confirmant cette lettre et qu'ils m'excusent auprès de votre paternité, bien que ma volonté se propose de voir votre visage avant la dissolution du concile, si Dieu me rend la pleine santé et me donne l'occasion de venir à vous. Mais parce que des choses assez secrètes doivent être dites, ces frères vous les diront. Adieu.

Informations

Acte

admin ydc (IRHT), dans  Yves de Chartres

Lettres d'Yves de Chartres, éd. G. Giordanengo (agrégée de l'Université), éd. électronique TELMA (IRHT), Orléans, 2017 [en ligne], acte n. 21113 (yves-de-chartres-175), http://telma-chartes.irht.cnrs.fr/yves-de-chartres/notice/21113 (mise à jour : 21/09/2017).