« yves-de-chartres-139 »


Général

  •  
    Yves, évêque de Chartres

  •  
    Daimbert, archevêque de Sens

  •  
    après 1090 - avant 1116

  •  
    n.c.

  •  
    Lettre

  •  

    Daimberto, Dei gratia Senonensium archiepiscopo, Ivo, humilis Carnotensis Ecclesiae minister, debitum filii famulatum.

    Appellatio quam fecerunt Parisienses ad vos referenda erat, ut vos eis diem et locum pro arbitrio vestro praescriberetis et episcopos suffraganeos ad hanc discussionem, indulto congruo spatio, invitaretis. Quod quia factum non est, praepropere mihi facta videtur domni Fulconis electio(1) et ejusdem electionis futura discussio. Et quia desideranti animae nihil satis festinatur, poterit contingere quod per Sapientiam dicitur(2) : « Haereditas ad quam festinatur in principio(a), in novissimo benedictione carebit. » Ad hanc autem discussionem a domino(b) rege invitatus eram(3), sed hoc mihi displicebat quia secundum morem ecclesiasticum et institutionem canonicam a vobis talis admonitio non praecesserat. Nunc vero, audita vestra admonitione, si conductum promissum rex mihi dederit, Deo donante venire curabo. Si autem aliqua praepediente ratione venire non potero neque tot de collegis convenerint qui ad tanti negotii diffinitionem sufficiant(4), aut in aliud tempus rem differre, aut ad sedem apostolicam utramque partem ire permittite, ad quam iturus est domnus Fulco, sive rata, sive irrita fiat ejus electio. Valete.


  •  
    initio AM 
  •  
    domino Philippo rege éd.

  •  
    Voir lettre précédente.
  •  
    Prov. 20, 21.
  •  
    La non-ingérence du roi et des pouvoirs laïques ne cesse d'être rappelée. Synode du pape Adrien à Constantinople en 870, chapitre 11, et 1er concile de Paris, c. 8. Yves, Décret 5, 122 et 123 ; Panormie 3, 8 et 9 (Gratien, D. 63, 2). Deusdedit, 4, 16 ; Polycarpus, 2, 1, 31. Voir lettre 102.
  •  
    Sur l'accord des évêques et le quorum nécessaire, conciles de Nicée, c. 6, de Braga, c. 3, d'Antioche, c. 19. Yves, Trip. II, 1, 6 ; II, 47, 3 ; II, 6, 13 (Gratien D. 65, 1-3).

  •  
    Avranches, BM 243, 80
  •  
    Montpellier, Ecole de médecine H 231, 54v
  •  
    Troyes, BM 1924, 116v
  •  
    Auxerre, BM 69, 54rv

  •  

    À Daimbert, par la grâce de Dieu archevêque des Sénonais, Yves, humble ministre de l'Église de Chartres, la servitude qu'un fils lui doit.

    L'appel qu'ont fait les Parisiens devait être présenté devant vous, pour que ce soit vous qui leur prescriviez selon votre volonté le jour et le lieu et que vous invitiez les évêques suffragants à cette discussion, en leur accordant un délai adapté. Et parce que cela n'a pas été fait, l'élection du seigneur Foulques et la discussion qui doit avoir lieu sur cette élection me semblent avoir été faites avec trop de précipitation. Et comme rien ne va assez vite pour un esprit impatient, il pourra arriver ce que dit la Sagesse : « L'héritage vers lequel on se hâte au début sera privé de bénédiction à la fin. » J'avais bien été invité à cette discussion par le seigneur roi, mais ceci me déplaisait parce qu'une telle prescription n'était pas venue d'abord de vous, selon la coutume ecclésiastique et l'institution canonique. Mais maintenant, comme j'ai pris connaissance de votre prescription, si le roi me donne le sauf-conduit promis, avec le don de Dieu je prendrai soin de venir. Et si, empêché par quelque raison, je ne peux venir et s'il n'y a pas un assez grand nombre de collègues rassemblés pour que puisse se régler une affaire si importante, permettez à chaque partie ou de différer l'affaire à un autre moment ou d'aller auprès du siège apostolique vers lequel le seigneur Foulques est prêt à aller, que son élection soit confirmée ou invalidée. Adieu.

Informations

Acte

admin ydc (IRHT), dans  Yves de Chartres

Lettres d'Yves de Chartres, éd. G. Giordanengo (agrégée de l'Université), éd. électronique TELMA (IRHT), Orléans, 2017 [en ligne], acte n. 21076 (yves-de-chartres-139), http://telma-chartes.irht.cnrs.fr/yves-de-chartres/notice/21076 (mise à jour : 21/09/2017).