« yves-de-chartres-116 »


Général

  •  
    Yves, évêque de Chartres

  •  
    Adèle de Normandie, comtesse de Chartres

  •  
    après 1102 - avant 1116

  •  
    [après 1102]

  •  
    Lettre

  •  

    Ivo, humilis Carnotensis Ecclesiae minister, Adelae(1), excellenti comitissae, salutem et obsequium.

    Charitas qua nobilitatem vestram ab initio dilexi nullatenus in me refrigescit sed, praecedentibus et subsequentibus in me beneficiis vestris, magis ac magis inardescit. Unde excellentiam vestram rogando moneo et monendo rogo ut, si quid sinistrum me adversum vos vel vestros fecisse vel dixisse suggestum fuerit, nullatenus credatis nec quidquam quod ira dictante servientes vestri postulent ad praesens statuatis(2). Cum enim terra exterius sit turbata(3), si etiam intestina surgerent bella, periculum repente imminere plebi posset et urbi. Cum autem Deo prosperante ad nos veneritis, tunc omnia verius addiscetis(a) et secundum audita sanius consilium capietis. Valete.


  •  
    addidicetis M.

  •  
    Voir lettres 5, 70. Le comte Étienne-Henri est mort en mai 1102.
  •  
    D'après Souchet, PL 162, col. 460, il s'agirait du viol de l'immunité du cloître par des gens non autorisés. Voir lettre 147. Sur les sergents et leur piètre réputation, Dictionnaire du moyen-âge, p. 1327 (Cl. Gauvard).
  •  
    S'agit-il de troubles en France ou dans le comté de Chartres ?

  •  
    Avranches, BM 243, 73
  •  
    Montpellier, Ecole de médecine H 231, 49
  •  
    Troyes, BM 1924, 101v

  •  

    Yves, humble ministre de l'Église de Chartres, à Adèle, excellente comtesse, salut et déférence.

    L'affection dont j'ai aimé dès l'origine votre noblesse ne s'est nullement refroidie en moi mais, à mesure que vos bienfaits envers moi se présentent et se suivent, elle s'est de plus en plus enflammée. Aussi conseillé-je à votre excellence en lui demandant et lui demandé-je en la conseillant, s'il vous est rapporté que j'ai fait ou dit quelque chose de malveillant contre vous ou les vôtres, de ne le croire nullement et de ne rien décider sur le champ de ce que vos sergents réclament sous le coup de la colère. En effet, alors que la terre est troublée à l'extérieur, si surgissent également des guerres intestines, un péril pourrait soudain menacer le peuple et la ville. Mais quand vous serez venue vers nous avec l'aide de Dieu, vous apprendrez alors tout cela plus exactement et vous prendrez une décision plus saine en fonction de ce que vous aurez entendu. Adieu.

Informations

Acte

admin ydc (IRHT), dans  Yves de Chartres

Lettres d'Yves de Chartres, éd. G. Giordanengo (agrégée de l'Université), éd. électronique TELMA (IRHT), Orléans, 2017 [en ligne], acte n. 21053 (yves-de-chartres-116), http://telma-chartes.irht.cnrs.fr/yves-de-chartres/notice/21053 (mise à jour : 21/09/2017).