« yves-de-chartres-113 »


Général

  •  
    Yves, évêque de Chartres

  •  
    Daimbert, archevêque de Sens

  •  
    circa 1103

  •  
    [1103]

  •  
    Lettre

  •  

    Daimberto, Dei gratia reverendo Senonensium archiepiscopo, Ivo, humilis Ecclesiae Carnotensis minister, filialem subjectionem et fraternam dilectionem.

    De electione domni Manassae(1) facta in eum a Meldensi Ecclesia pia tripudiatione(2)(a) gaudemus, quem bonae indolis adolescentem et melioris spei juvenem evidenti morum mansuetudine comperimus, partim aliorum relatione didicimus. Unde ad ejus consecrationem, tam pro vestra paterna admonitione quam pro ejus optabili dilectione, gratanter occurreremus, etiamsi ad remota loca hac de causa invitaremur. Sed quae difficultates, quae pericula vias nostras sepiant(3), non minus novit vestra paternitas quam nostra parvitas. Unde, si tanta instantia huic consecrationi interesse nos vultis, aut locum ad quem secure venire possimus eligite, aut conductum nobis securum procurate. Alioquin paterna discretione date veniam manifesta pericula metuenti quam daretis eadem pericula non sine vestrae famae jactura subeunti. Quod si regius metus(4) vel aliorum qui adversum nos injuste saeviunt abesse coegerit, consecrationem quam voce et manibus facietis corporaliter praesentes, confirmabimus litteris et corde, corporaliter absentes(5). Omnibus enim aliis cessantibus causis, vehementer doleo quod non mereor vestro colloquio confoveri, vestra consolatione relevari. Gratias tamen quas possum refero excellentiae vestrae quia tribulationibus nostris compatimini et doloribus nostris condoletis et ad subveniendum manum, quantum potestis, extenditis(6). Quod si alii confratres nostri similiter facerent, non in tantum portae inferi praevalerent(7). Valete.


  •  
    trepidatione AMT.

  •  
    Archidiacre de l'Église de Meaux, il en fut élu évêque en 1103. Témoin en 1104 de l'abjuration de Philippe Ier, Lambert d'Arras, Registre, A. 70 et 72, il fut présent en 1108 au sacre de Louis VI ; en 1109 il participa au synode de Fleury. Il mourut en 1120. Voir aussi lettres 115, 119, 251.
  •  
    Ce mot traduit la danse des prêtres arvales. Mal compris des scribes il a souvent été remplacé par trepidatione.
  •  
    D'après Os. 2, 6, saepiam viam tuam.
  •  
    Philippe Ier.
  •  
    La présence des évêques à l'élection d'un autre évêque peut être remplacée par l'appui de leurs prières et par leur accord transmis par une lettre, concile du pape Martin de Braga, c. 2 et 3, Yves, Trip. 2, 47, 2-3 ; concile d'Antioche, c. 19, Fausses décrétales, éd. Hinschius, p. 272, Yves, Trip. 2, 6, 13 (Gratien, D. 64, 7 ; 65, 2-3). Voir aussi lettre 115.
  •  
    Manum extendere, expression biblique.
  •  
    Matth. 16, 18. Voir lettre 111.

  •  
    Avranches, BM 243, 72rv
  •  
    Montpellier, Ecole de médecine H 231, 48v-49
  •  
    Troyes, BM 1924, 18v

  •  

    À Daimbert, par la grâce de Dieu vénérable archevêque des Sénonais, Yves, humble ministre de l'Église de Chartres, soumission filiale et dilection fraternelle.

    Nous nous réjouissons dans un pieux transport de joie de l'élection qu'a faite l'Église de Meaux du seigneur Manassès ; nous avons trouvé en lui un jeune homme de bon naturel et un homme de meilleur espoir grâce à la douceur de son caractère et nous l'avons appris en partie par la relation des autres. Aussi nous précipiterions-nous volontiers à sa consécration, tant à votre invitation paternelle qu'à son affection désirable, même si nous étions convié pour cette raison vers des lieux éloignés. Mais quelles difficultés, quels périls barrent nos chemins, votre paternité ne le sait pas moins que notre petitesse. Donc, si vous voulez avec tant d'insistance que nous participions à cette consécration, ou bien choisissez un lieu vers lequel nous puissions venir en sûreté, ou bien procurez-nous une escorte sûre. Autrement, avec une discrétion paternelle, donnez à celui qui craint des dangers évidents le pardon que vous donneriez à celui qui se soumettrait à ces mêmes dangers non sans dommage pour votre renommée. Si la crainte du roi ou d'autres personnes qui sévissent injustement contre nous nous oblige à être absent, nous confirmerons, absent corporellement, par une lettre et par le cœur la consécration que, présent corporellement, vous ferez de la voix et des mains. En effet, toutes autres affaires cessantes, je m'afflige vivement de ne pas mériter de me réchauffer à votre entretien, de me redresser à votre consolation. Cependant je rends grâce autant que je le peux à votre excellence d'avoir compati à nos tribulations, de vous être affligé de nos douleurs et d'avoir étendu la main autant que vous le pouviez pour nous venir en aide. Et si nos autres confrères agissaient de même, les portes de l'enfer ne prévaudraient pas autant qu'elles le font. Adieu.

Informations

Acte

admin ydc (IRHT), dans  Yves de Chartres

Lettres d'Yves de Chartres, éd. G. Giordanengo (agrégée de l'Université), éd. électronique TELMA (IRHT), Orléans, 2017 [en ligne], acte n. 21050 (yves-de-chartres-113), http://telma-chartes.irht.cnrs.fr/yves-de-chartres/notice/21050 (mise à jour : 21/09/2017).