« yves-de-chartres-100 »


Général

  •  
    Yves, évêque de Chartres

  •  
    Jean 2, évêque d’Orléans

  •  
    après 1100/10 - avant 1116

  •  
    [après octobre 1100]

  •  
    Lettre

  •  

    Ivo, Dei gratia Carnotensis Ecclesiae minister, Johanni, eadem gratia Aurelianensis Ecclesiae episcopo(1), salutem.

    Exspectans exspectavi et non intendisti mihi, quia altare de Basilicis(2), quod mihi in concilio Pictavensi(3) adjudicatum est, secundum judicium synodi, non restituisti mihi. Paganus(4) enim, praedicti altari sacrilegus invasor, adhuc manum mittit ad sacrilegium et, tam tuo consensu quam Turonensis archiepiscopi patrocinio(5), cui plus justo subjacet fraternitas tua, sibi usurpat jus meum. Si autem huic rei consensum non praebere te dicas, credi non potest, qui pro officio tuo cum possis vindicare non vindicas : « Facientis autem procul dubio culpam habet qui quod potest corrigere non studet emendare. Nec caret naevo consensionis occultae qui manifesto facinori desinit obviare(6). » Unde sciat fraternitas tua quia, si de praedicto pervasore plenam justitiam mihi non feceris, quod exigi potest a faciente de caetero quibus modis potero exigam a consentiente. Quid autem super hoc mihi facturus sis, per praesentium portitorem, scripto mihi remandet tua fraternitas. Vale.


  •  
    Voir lettre 75.
  •  
    D'après L. Merlet, Bazoches-en-Dunois, cant. Orgères-en-Beauce, arr. Châteaudun, Eure-et-Loir, prieuré de Saint-Florentin de Bonneval, voir lettre 4. Mais Basilicis n'apparaît pas dans le Cartulaire de Chartres, le nom latin de Bazoches est Basochiae, Basochae.
  •  
    Le concile de Poitiers débuta le 18 ou 19 octobre 1100. Voir lettre 84. O. Pontal, Les conciles, p. 244-245.
  •  
    Païen apparaît dans les lettres 112, 114 et 124, sans qu'on ait de prédicion sur son identité. C'est peut-être un clerc transfuge et déserteur, lettre 114.
  •  
    Raoul II, 1093-1118. Voir lettres 65, 66.
  •  
    Jean VIII, ad Ludovicum imperatorem. Yves, Décret 6, 115 avec scrupulo au lieu de naevo (fragmentum incertum d'après Gratien, D. 86, 3).Voir lettre 77.

  •  
    Avranches, BM 243, 60v
  •  
    Montpellier, Ecole de médecine H 231, 40v
  •  
    Troyes, BM 1924, 98v-99

  •  

    Yves, par la grâce de Dieu ministre de l'Église de Chartres, à Jean, par la même grâce évêque de l'Église d'Orléans, salut.

    En attendant j'ai attendu et tu ne t'es pas tourné vers moi, puisque tu ne m'as pas restitué, selon le jugement du synode, l'autel de Bazoches qui m'a été attribué au concile de Poitiers. Païen en effet, usurpateur sacrilège dudit autel, persévère dans ce sacrilège et, aussi bien avec ton accord qu'avec le patronage de l'archevêque de Tours, à qui ta fraternité est soumise plus que de raison, il usurpe à son profit mon droit. Et si tu dis que tu n'apportes pas ton consentement à cette affaire, on ne peut le croire, puisque tu ne punis pas alors que tu pourrais punir en raison de ta charge : « Or sans nul doute celui qui ne s'applique pas à redresser ce qu'il peut corriger partage la faute de celui qui la commet. Et il n'est pas exempt de la tache d'une entente occulte celui qui renonce à s'opposer à un crime manifeste. » Que ta fraternité sache donc que, si tu ne me rends pas pleine justice dudit usurpateur, ce qui peut être exigé de celui qui commet je l'exigerai à l'avenir par tous les moyens possibles de celui qui consent. Ce que tu es disposé à faire pour moi à ce sujet, que ta fraternité me le fasse savoir par écrit par le porteur de la présente. Adieu.

Informations

Acte

admin ydc (IRHT), dans  Yves de Chartres

Lettres d'Yves de Chartres, éd. G. Giordanengo (agrégée de l'Université), éd. électronique TELMA (IRHT), Orléans, 2017 [en ligne], acte n. 21037 (yves-de-chartres-100), http://telma-chartes.irht.cnrs.fr/yves-de-chartres/notice/21037 (mise à jour : 21/09/2017).