« yves-de-chartres-98 »


Général

  •  
    Yves, évêque de Chartres

  •  
    Église de Beauvais

  •  
    après 1100/10 - avant 1116

  •  
    [après octobre 1100]

  •  
    Lettre

  •  

    Ivo, Dei gratia Carnotensis Ecclesiae minister, dilectis in Christo fratribus Belvacensis Ecclesiae filiis, stare, viriliter agere et confortari in Domino(1).

    Divinae miserationi pro modulo nostro gratias referimus quod in corpore Ecclesiae vestrae sunt adhuc plura quam crederemus membra sensibilia, de dolore suo dolentia et pro sanitate sua laborantia. Benedictus Deus quia in vobis est adhuc aliqua spes vitae, quamvis inter vos sint aliqui filii alieni(2) qui, assumpta facie meretricis, nescientes erubescere(3), pro ventris esca, quam Deus destruet(4), et vilibus(a) sarcinulis matrem suam eviscerant et, vitae suae et famae suae non parcentes, tanquam membra putrida, fetorem suum non sentiunt et reliquos qui sanari possent sua putredine et fetore coinquinare contendunt.

    Vos itaque, qui adhuc mortem vitare vultis et praedicto putore putere formidatis, videte ut, quantum in vobis est, apostolicis praeceptis et monitis obtemperetis et electionem in aliam personam, non dico illam vel illam, sed tantum catholicam et canonicam, secundum tenorem apostolicarum litterarum, cito facere studeatis. Hoc enim modo et Ecclesiam vestram a multiplici paedagogorum(5) invasione liberabitis, et multas vexationes quae adhuc pendente negotio fiunt evitabitis, et famae vestrae utiliter consuletis. Nec ista dico ut aliquam specialiter, sicut praetaxatum est, commendem personam, quia omnis persona mihi placitura est quae vita clareat et doctrina. Nihil enim meum in hac causa requiro, sed vobis omnibus qui pro domo Dei viriliter stare volueritis, et me et mea indifferenter expono, secundum vires, consilio vobis profuturus et auxilio. Angelus magni consilii et spiritus fortitudinis(6) operetur vobiscum. Valete.


  •  
    et libidinis al.

  •  
    D'après I Cor. 16, 13, avec les trois verbes. Viriliter agere et confortari, Ancien Testament, passim.
  •  
    D'après II Sam. 22, 45 ; Ps. 18, 45 ; Is. 62, 8.
  •  
    D'après Jer. 3, 3.
  •  
    I Cor. 6, 13. Toute la fin de la phrase est imprégnée de vocabulaire biblique sans citation précise.
  •  
    Même terme péjoratif lettres 6 et 87 .
  •  
    Introït de la messe de Noël, d'après Is. 9, 6 et 11, 2. Voir lettres 15, 32, 87, 137.

  •  
    Avranches, BM 243, 59v-60
  •  
    Montpellier, Ecole de médecine H 231, 39v-40
  •  
    Troyes, BM 1924, 97v-98
  •  
    Auxerre, BM 69, 44v-45

  •  

    Yves, par la grâce de Dieu ministre de l'Église de Chartres, à ses chers fils dans le Christ les fils de l'Église de Beauvais, se tenir debout, agir en hommes de cœur et être forts dans le Seigneur.

    Nous rendons grâce selon notre capacité à la divine providence de ce que dans le corps de votre Église sont encore plus nombreux que nous ne le pensions les membres sensibles, s'affligeant de leur douleur et œuvrant pour leur rétablissement. Béni soit Dieu puisqu'il y a encore en vous quelque espoir de vie, même si parmi vous il y a des fils étrangers qui, ayant pris l'aspect de la courtisane, ne sachant pas rougir, éventrent leur mère pour la nourriture du ventre que Dieu détruira et pour de viles provisions et qui, n'épargnant ni leur vie ni leur renommée, comme des membres putrides, ne sentent pas leur puanteur et cherchent à infecter de leur pourriture et de leur puanteur les autres qui pourraient être soignés.

    C'est pourquoi vous, qui voulez encore éviter la mort et qui craignez d'empester de la puanteur dont on vient de parler, veillez, autant que vous le pourrez, à obtempérer aux prescriptions et monitions apostoliques et appliquez-vous, selon la teneur de la lettre apostolique, à faire rapidement une élection portant sur une autre personne, je ne dis pas une telle ou une telle, mais seulement catholique et canonique. En effet de cette manière et vous libérerez votre Église de l'invasion multiforme des pédagogues et vous éviterez les nombreuses persécutions qui arrivent tant que l'affaire est pendante et vous veillerez utilement à votre renommée. Et je ne dis pas cela pour recommander spécialement une personne, comme cela a été avancé, parce que m'agréera toute personne dont la vie et la doctrine resplendissent. Je ne recherche en effet rien pour moi dans cette affaire mais j'agis pour vous tous qui voulez vous tenir debout en hommes de cœur pour la maison de Dieu et je m'offre sans tarder, moi et mes biens, prêt à vous être utile selon mes forces par mon conseil et mon secours. Que l'Ange du grand conseil et l'esprit de force œuvrent avec vous. Adieu.

Informations

Acte

admin ydc (IRHT), dans  Yves de Chartres

Lettres d'Yves de Chartres, éd. G. Giordanengo (agrégée de l'Université), éd. électronique TELMA (IRHT), Orléans, 2017 [en ligne], acte n. 21035 (yves-de-chartres-98), http://telma-chartes.irht.cnrs.fr/yves-de-chartres/notice/21035 (mise à jour : 21/09/2017).