« yves-de-chartres-38 »


Général

  •  
    Yves, évêque de Chartres

  •  
    Gaucelin, évêque de Winchester

  •  
    après 1090 - avant 1116

  •  
    n.c.

  •  
    Lettre

  •  

    Guacelino(a), reverendo Wintoniensium(b) episcopo(1), Ivo, humilis Carnotensis Ecclesiae servus, salutem.

    Liberalitatis tuae fama nullo simulationis fuco palliata, jampridem mihi per multos innotuit et placuit. Qua fiducia per Guillelmum, Sancti Satyri praepositum(2), vasculum chrismale, cujus forma nostris artificibus erat ignota, a tua munificentia postulavi, et sine dilatione impetravi(3). Quod mihi gratius fecit charitas dantis quam appetitus postulantis. Unde quoties mihi ad usus necessarios ante oculos ponitur, tui memoria dulciter mihi ad mentem revocatur, et fraterna charitas ad rependendam vicem, si opportunitas se offerret, excitatur. Unde postulo fraternitatem tuam ut et tu memoriam confratris in tua mente reponas, quatenus et orationum manus(c) desideranti mihi porrigas(4), et utrum apud te hanc gratiam impetraverim aliquo signo ostendas. Vale.


  •  
    Gualchelino A, Guaicelino M, Guachelino Au 
  •  
    Vintoniensium A, Wintoriensium M, Vintorensium Au, Victoniensium T 
  •  
    munus M.

  •  
    Premier évêque normand de Winchester, 1070-3 janvier 1098. Il doit certainement être ancien chanoine de Rouen. Son frère Siméon, ancien moine de Saint-Ouen, devint abbé d'Ely en 1081/2. Guacelin entreprit en 1079/80 la reconstruction de la cathédrale ; c'était un très vaste édifice de style normand dont les travaux n'étaient sûrement pas achevés en 1093, bien que les moines aient dit dans leurs Annales y être entrés le 8 avril. L'évêque consulta Ernulf de Rochester, autorité en droit canonique, dont on conserve la réponse De incestis conjugiis (PL 163, col. 1457-1474). English episcopal acta VIII, Winchester 1070-1204, éd. L.J. Franklin, 1993, p. XXX-XXXII. M. J. Franklin, « Walkelin (d. 1098) », Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, 2004.
  •  
    Saint-Satur (cant. Sancerre, arr. Bourges, Cher). Abbaye fondée au VIIe siècle, restaurée vers 1040 par Mathilde, fille du seigneur de Château-Gordon, qui y fit établir des chanoines séculiers, remplacés en 1131 par des chanoines réguliers de saint Augustin. La bulle de Pascal II, 29 mai 1107, sur l'usurpation de la terre de Mesves, bien de l'abbaye, est adressée à l'abbé Guillaume. J. Soyer, Les actes des souverains antérieurs au XVesiècle, I Fonds de l'abbaye de Saint-Satur-sous-Sancerre, Bourges, 1903, p. 1-3. Marthe Villeneuve, L'abbaye de Saint-Satur-sous- Sancerre, thèse école des chartes manuscrite, 1952, 3 vol., qui n'a pu être consultée.
  •  
    Sur les dons entre ecclésiastiques, voir Lambert d'Arras, Registre, E. 76, 77 et Yves, lettre 93.
  •  
    La métaphore est employée à plusieurs reprises dans la correspondance, voir lettres 165, 207, 215, 278. Orationum manus est employé par Paulin de Nole, lettre 26, PL 61, col. 306. Porrigere manus est une expresion biblique, voir lettre 124.

  •  
    Avranches, BM 243, 28v
  •  
    Montpellier, Ecole de médecine H 231, 18
  •  
    Troyes, BM 1924, 79v
  •  
    Auxerre, BM 69, 13

  •  

    À Guacelin, révérend évêque de Winchester, Yves, humble serviteur de l'Église de Chartres, salut.

    La renommée de ta libéralité qui n'est voilée d'aucun fard pour la simuler m'a été révélée par beaucoup et m'a plu. Confiant en elle, par l'intermédiaire de Guillaume, prévôt de Saint-Satur, j'ai réclamé de ta munificence et j'ai obtenu sans retard un petit vase à chrême dont la forme était inconnue de nos artistes. Plus que l'envie que j'avais en le demandant, la charité de celui qui me le donnait m'a rendu ce présent agréable. Ainsi, chaque fois qu'il est placé devant mes yeux pour les usages nécessaires, ton souvenir m'est avec douceur rappelé à l'esprit et la charité fraternelle est incitée à te rendre la pareille, si l'opportunité s'en présentait. Je demande donc à ta fraternité de garder également en ton esprit le souvenir de ton confrère, pour me tendre, comme je le désire, les mains de tes prières et me montrer par quelque signe si j'ai obtenu auprès de toi cette grâce. Adieu.

Informations

Acte

admin ydc (IRHT), dans  Yves de Chartres

Lettres d'Yves de Chartres, éd. G. Giordanengo (agrégée de l'Université), éd. électronique TELMA (IRHT), Orléans, 2017 [en ligne], acte n. 20975 (yves-de-chartres-38), http://telma-chartes.irht.cnrs.fr/yves-de-chartres/notice/20975 (mise à jour : 21/09/2017).