« yves-de-chartres-14 »


Général

  •  
    Yves, évêque de Chartres

  •  
    Plusieurs archevêques et évêques

  •  
    circa 1092

  •  
    [1092]

  •  
    Lettre

  •  

    Archiepiscopis et episcopis ad regales nuptias invitatis(1), Ivo, humilis Carnotensis Ecclesiae minister(a), cum spiritu consilii spiritum habere fortitudinis(2).

    Exemplar litterarum quas misi domino nostro regi charitati vestrae transmitto, ut eamdem causam me habere sciatis quam et vos habetis, cur nuptiis ad quas vocati estis subtrahere vos debetis. Vos igitur qui convenistis, nolite fieri canes muti latrare non valentes(3) sed, sicut boni speculatores videntes gladium venientem super terram, buccina insonate(4) ut, cum feceritis quod debetis, vestras animas et eorum qui ad vocem buccinae se observaverint vobiscum liberetis(5). Exemplar autem hoc est(b)


  •  
    Carnotensis episcopus JT 
  •  
    liberetis. Valete T.

  •  
    D'après Matth. 22, 3, parabole des noces.
  •  
    Is. 11, 2.
  •  
    Is. 56, 10.
  •  
    Ez. 33, 6.
  •  
    Ursion, évêque de Senlis (1082-1093), a célébré le mariage ; mais les sources ne concordent pas sur la présence des autres évêques : d'après Orderic Vital, aucun évêque de France n'était présent (Histoire ecclésiastique, l. 8, c. 20, éd. A. Le Prévost, t. 3, p. 387) ; Hugues de Flavigny cite la présence de Philippe de Troyes et Gautier de Meaux (MGH, Scriptores, VIII, p. 493), mais la lettre 16 d'Yves de Chartres à Gautier semble prouver le contraire. A. Fliche, Le règne de Philippe Ier, p. 48-50. Voir lettre 84.

  •  
    Avranches, BM 243, 16
  •  
    Montpellier, Ecole de médecine H 231, 9v
  •  
    Jesus College, Q.G.5, 34
  •  
    Troyes, BM 1924, 76rv

  •  

    Aux archevêques et évêques invités aux noces royales, Yves, humble ministre de l'Église de Chartres, avoir avec l'esprit de conseil l'esprit de force.

    Je transmets à votre charité une copie de la lettre que j'ai envoyée à notre seigneur le roi, pour que vous sachiez que j'ai la même raison que celle que vous avez aussi, pour laquelle vous devez vous dérober aux noces auxquelles vous avez été invités. Vous donc qui vous êtes réunis, ne devenez pas des chiens muets qui n'ont pas la force d'aboyer mais, comme de bons veilleurs voyant venir le glaive sur la terre, sonnez les trompes pour que, quand vous aurez fait ce que vous devez, vous libériez vos âmes et celles de ceux qui ont veillé avec vous au son de la trompe. Et voici cette copie.

Informations

Acte

admin ydc (IRHT), dans  Yves de Chartres

Lettres d'Yves de Chartres, éd. G. Giordanengo (agrégée de l'Université), éd. électronique TELMA (IRHT), Orléans, 2017 [en ligne], acte n. 20951 (yves-de-chartres-14), http://telma-chartes.irht.cnrs.fr/yves-de-chartres/notice/20951 (mise à jour : 21/09/2017).