« yves-de-chartres-2_bis »


Général

  •  
    Urbain 2 pape

  •  
    Yves, évêque de Chartres

  •  
    après 1090 - avant 1116

  •  
    n.c.

  •  
    Lettre

  •  

    Edictum quod dat pontifex episcopo cui benedicit

    Quoniam, ut credimus, divino te nutu vocante, clerus et populus Carnotensis Ecclesiae unanimiter elegerunt rectorem et ad nos usque perducentes petierunt consecrari episcopum, et ideo Deo annuente per manus nostrae impositionem episcopus consecratus es, amodo, frater charissime, scias te maximum pondus suscepisse laboris, quod est sarcina regiminis animarum et commodis deservire multorum(1) omniumque fieri minimum atque ministrum(2), et pro credito tibi talento in die divini examinis rationem redditurum(3). Nam si Salvator noster dixit(4) : « Non veni ministrari, sed ministrare » et animam suam posuit pro ovibus suis(5), quanto magis nos, desidiosi servi summi patrisfamilias, debemus maximo sudore incumbere oves dominicas, nobis a summo pastore consignatas, ad ovile dominicum suffragante divina gratia absque morbo vel macula perducere ! Exhortamur itaque dilectionem tuam ut fidem quam in exordio tuae consecrationis breviter lucideque digessimus illibatam et inviolabilem custodias, quia fides est fundamentum omnium virtutum(6).

    Scimus autem quod ab infantia sacris es litteris eruditus et canonum institutis edoctus, attamen breviter ad te noster dirigendus est sermo. Nullus te favor extollat, nulla adversitas atterat, id est nec in prosperis cor tuum elevetur, nec in adversis in aliquo dejiciatur ; sed omnia et in omnibus caute et cum discretione agere te volumus, ut absque reprehensione ab omnibus vivere comproberis. Sancta Trinitas fraternitatem tuam sua protectione incolumem custodiat ut, dum tali moderamine in Domino nostro onus quod suscepisti peregeris, in die aeternae retributionis eo dicente audire merearis(7) : « Euge, serve bone et fidelis, quia super pauca fuisti fidelis, supra multa te constituam ; intra in gaudium Domini tui ».


  •  
    D'après Regula Sancti Benedicti, 2, 31, sciat quam difficilem et arduam rem suscipit, regere animas et multorum servire moribus
  •  
    D'après Eph. 3, 7-8.
  •  
    D'après Matth. 25, 15-28.
  •  
    Matth. 20, 28.
  •  
    Joh. 10, 11-15, I Joh. 3, 16.
  •  
    Lieu commun, par exemple Lanfranc, De celanda confessione ; saint Bruno, In Ps. 14, PL 152, col. 187. (Autre occurrences, Primasius, PL 68, col. 708, Euloge, PL 115, col. 750, Vulfadi, évêque de Bourges, PL 121, col. 1137). Fundamentum omnium virtutum se trouve aussi associé à pietas, humilitas, obedientia.
  •  
    Matth. 25, 23.

  •  
    Avranches, BM 243, 9v-10
  •  
    Montpellier, Ecole de médecine H 231, 5
  •  
    Troyes, BM 1924, 1v-2.

  •  

    Proclamation que le pontife fait à l'évêque à qui il donne sa bénédiction

    Puisqu'avec le signe divin qui t'appelait, comme nous le croyons, le clergé et le peuple de l'Église de Chartres t'ont élu unanimement pour les diriger et qu'en te conduisant jusqu'à nous ils ont demandé de te consacrer évêque et qu'ainsi, avec l'aide de Dieu, tu as été consacré évêque par l'imposition de nos mains, sache désormais, frère très cher, que tu as reçu le fardeau du plus grand poids, qui est la charge de diriger les âmes et de servir les intérêts du plus grand nombre, de devenir le moindre de tous et leur ministre et de rendre raison au jour du jugement divin du talent qui t'a été confié. Car si le Sauveur nous a dit : « Je ne suis pas venu pour être servi mais pour servir » et s'il a donné son âme pour ses brebis, combien plus nous, serviteurs négligents du souverain père de famille, devons-nous nous appliquer avec les plus grands efforts à conduire vers la bergerie du Seigneur sans maladie ni tache, avec l'aide de la grâce divine, les brebis du Seigneur qui ont été marquées pour nous par le souverain pasteur ! C'est pourquoi nous exhortons ta dilection à garder intacte et inviolée la foi que nous avons exposée rapidement et clairement au début de ta consécration, parce que la foi est le fondement de toutes les vertus.

    Nous savons bien que tu as été élevé dès l'enfance dans les lettres sacrées et instruit des décrets des canons, nous devons cependant t'adresser brièvement notre recommandation. Qu'aucun éloge ne t'exalte, qu'aucune adversité ne te terrasse, c'est-à-dire que ton cœur ne se hausse pas dans la réussite et ne s'abatte nullement dans l'adversité ; mais nous voulons que tu fasses tout et agisses en toutes choses avec prudence et discernement, pour prouver que tu vis à l'abri des reproches de tous. Que la sainte Trinité garde ta fraternité saine et sauve sous sa protection pour que, tandis que tu t'acquittes en notre Seigneur avec une telle modération de la charge que tu as reçue, tu mérites de l'entendre te dire, au jour de la récompense éternelle : « Bravo, bon et fidèle serviteur, parce que tu as été fidèle pour peu de choses, je t'établirai sur beaucoup ; entre dans la joie de ton Seigneur. »

Informations

Acte

admin ydc (IRHT), dans  Yves de Chartres

Lettres d'Yves de Chartres, éd. G. Giordanengo (agrégée de l'Université), éd. électronique TELMA (IRHT), Orléans, 2017 [en ligne], acte n. 20939 (yves-de-chartres-2_bis), http://telma-chartes.irht.cnrs.fr/yves-de-chartres/notice/20939 (mise à jour : 29/06/2018).