« aposcripta-8568 »


Description

  •  
    Paul II (1464-1471)

  •  
    Pour perpétuelle mémoire de la chose

  •  
    MCDLXV, X kalendas januarii, anno secundo

  •  
    1465/12/23

  •  
    Rome, Sainte-Marie-Majeure

  •  
    Bulle (ad perpetuam rei memoriam)

  •  
    Bulla Paulina sive sententia domini nostri Pauli papae secundi, lata die 23 decembris 1465, inter reverendum in Christo patrem dominum Ludovicum electum Leodiense ex una et magistros civium, scabinos, burgimagistros, rectores, juratos et communitates civitatis Leodiensis, necnon Loscastri, Hasselt, Beringhen, Eyc, Stoeckhem, Brede, Herck et Bilsen, comitatus Lossensis, et loca alia ipsis adjacentia aliosque omnes et singulos in hac lite consortes, ex altera partibus [Wachtendonek].
    Paul [II] promulgue une sentence relative au litige entre l'évêque de Liège Louis de Bourbon et les habitants de la cité [APO].

  •  
    [n.c.] ? Exemplar coaevum.
  •  
    [n.c.] Codex Hermanni de Wachtendonek.

  •  
    Ici reprise de Pierre-François-Xavier de Ram, Documents relatifs aux troubles du pays de Liege, sous les princes-évêques Louis de Bourbon et Jean de Horne, 1455-1505, Bruxelles : Hayez pour la Commission royale d'histoire, 1844, n. 47, p. 542-550. à compléter

  •  
    Paulus episcopus, servus servorum Dei, ad perpetuam rei memoriam.
    Pastoralis cura sollicitudinis divinitus nobis super cunctas christiani populi nationes injuncta nos invigilare saluti fidelium eorumque periculis obviare et scandala removere compellit.
    Sane, cum nobis diversa gravissimarum differentiarum dissidiorumque inter dilectos filios Ludovicum electum Leodiensem ex una, et magistros civium... ...Hasselt, Beringhen, Eyxk, Stockheim, Brede, Herck et Bilsen comitatus Lossensis, et loca alia... ...et proferendum, eo destinavit.
    Qui quidem Petrus electus, quamvis multiplicibus et variis modis... ...aequo tractare libramine.
    In quibus cum tam magistri... ...etiam censuris absolvi.
    Quibus sic peractis, dictus Petrus Tyrasonensis, causam inter... ...peremptorium prefixit terminum.
    Verum dicto Pio postea, sicut Deo placuit, viam universae carnis ingressus et nobis ad summi apostolatus apicem, disponente Altissimo, assumptis, eodem Petro... ...plenius continetur1.
    Cum autem, sicut fide digna relatione informati fuimus et facti evidentia manifestat, ipsi magistri civium, scabini, burgimagistri, rectores, jurati... ...menses et ultra expectavimus.
    Nunc ergo, attendentes quod haec tanta dilatio admodum tendit ad noxam illisque ex ulteriori mora major audacia et apostolicae Sedis contemptus accrescrit, considerantes quoque quod tam per appellationem et submissionem partium praedictorum antedictam quam etiam praefixionem termini per memoratum Petrum electum... ...atque in hunc qui sequitur modum pronuntiamus, decernimus et declaramus :
    « Paulus episcopus, servus servorum Dei, ad perpetuam rei memoriam.
    Christi nomine invocato, pro tribunali sedentes et Deum solum prae oculis habentes, per hanc nostram diffinitivam sententiam, quam de eorumdem fratribus nostrorum... ...Hasselt, Locastri, Beringhen, Eyck, Stockeim, Brede, Blisia, Tongris, Herck et alia loca totius comitatus Lossensis... ... ac spectare et pertinere.
    Quodque ipsa civitas... ...nobis in posterum reservamus.
    Per praemissam tamen adjudicationem universalis dominii electo seu episcopo pro tempore non intendimus praejudicare juri domini abbatis Sancti Trudonis in oppido Sancti Trudonis, nec praejudicare intendimus juri aliarum ecclesiarum aut nobilium dictae patriae Leodiensis.
    Item, non intendimus praejudicare modificationi curiae... ...et dioecesis Leodiensis editae.
    Nec praejudicium esse intendimus paci Tongrensi...
    Reliquos autem articulos in actis utrimque...
    Super his vero quae pro parte communitatis Leodiensis et adhaerentium... »
    Nulli ergo omnino... ...se noverit incursurum.
    Datum Romae, apud Sanctam Mariam Majorem, anno Incarnationis dominicae millesimo quadringentesimo sexagesimo quinto, decimo calendas januarii, pontificatus nostri anno secundo.

  •  
    Paulus episcopus, servus servorum Dei, a chose de perpétuele mémoire.
    La solicitude et curre pastorale, divinement à nous sur touttes nation de peuple cristien injoincte, nous constraint à vilier pour le salut des fidèles, affin d'éviter leurs périlz et oster les escandles.
    Comme la dure commotion des très-griefz différens et divisions entre noz chiers filz Loys, esleu de Liège d'une part, et les maistres, citoyens, eschevins, bourgmaistres, recteurs jurez et les communes de la cité de Liège, des villes de Tongres et de Saintron, pays de Liège, avec ceulx de Loz-le-Chasteau, Hasselt, Beringen, Eyxk, Stockem, Brede, Herck, de la conté de Loz, ensemble d'aultres lieux à eulx prochains, avec tous et singuliers leurs consors, en ce différent d'aultre, euissent si souvent esmeu et pulsé le couraige de très-eureuse récordiation, Pius, pape le second, nostre prédécesseur, que, pour pluseurs et divers excès ausdits lieux perpétrés, l'interdict euist èsdite cité, villes et lieux, par ordinaire auctorité dudit esleu premièrement et successivement par l'apostolicque esté mis, et par aulcun tamps observé, et duquel interdict apostolicque fut appelé audit siège apostolicque ; icelluy prédécesseur, non immémoratif quelz discrimes les discordes engenrées entre les princes et subjectz euissent aporté, et convoitant pourveoir que ladite cité de Liège et païs fuissent par appaisentement desdits différens duictes et heureusement régées, de toutte nuysance préservées, et que accroistre et prouffiter puissent en leurs désirs, euist envoyé chier filz Pierre, esleu de Thirasonne, auditeur pour lors des causes du Palais apostolicque, de la foy et probité duquel très-fort se confioit et non sans cause, affin de s'informer, et de tant qu'il poulroit complaner et roster lesdites discordes et différens, et relaxer ledit interdict, soubz certaines manières et formes par ledit prédécesseur à luy données en certaines instructions soubz l'annel du piscateur, ou aultrement pour oyr et référer la cause en justice.
    Et combien que ledit Pierre efforcé se soit premièrement de induire et esmovoir par moyens divers lesdites partyes à condition et transquilité de paix, toutesfois pour les turbations et empêchements du mauvaiz séminateur de discorde, annemi de l'umain linaige, riens n'a poullu prouffiter, ains a convenu les causes desdites dissentions traicter au païs par vray pois et balance. En quoy comme tout les maistres de la cité, eschevins, burgmaistres...
    ...hors portans et en la manière qui s'ensieult, prononchons et publions :
    « Le nom de Dieu invoqué, nous, séans en tribunal, ayans Dieu seul devant les yeulx, par ceste nostre sentence diffinitive, laquelle hors portons, du conseil de nosdits frères les cardinaulx de la saincte Egliese romaine, pronunchons, décernons et déclarons en cest escript la vraye, plaine et totalle seignourie et jurisdiction, tant en spiritualité comme en temporalité, avec le pur et juxt impir, par la cité de liège et villes de Saintron, de Hasselt, de Loz-le-Chasteau, Beringhen, Eyck, Stockem, Brede, Bilsen, Tongres, Herck et aultres lieux de toutte la conté de Loz et pays de Liège, l'institution des mayeurs et eschevins et de tous aultres officiers de la jurisdiction temporele à ung évesque ou esleu de Liège pour le tamps, et présentement à Loys de Bourbon, moderne esleu confermé, et à l'église de Liège apartenir, avoir appartenu et devoir appartenir, et que ladite cité païs de Liège et conté de Loz susdits sont soubz la domination et jurisdiction spirituele et temporele de l'évesque pour le tamps ou de l'esleu d'icelle église, et sont subjectz à iceulx, et touttes et singuliers icelles choses audit esleu et ses successeurs à ladite égliese devoir estre adjugiés, et adjugons, et que ne aux maistres de la cité, gouverneurs, jurez, conseliers, et commissaires quelconques, en à touttes la communaulté de la cité de Liège, bourgmaistres, eschevins, gouverneurs, jurez et conseil desdites villes et lieux adversaires, tant communément comme diviséement, comme telz, nul droict et èsdites dominations, impirs et institutions ou à eux compéter ou avoir compété, et les exactions et promissions des... ...tant communement comme divisement, se ce il ne faisoit.
    Et au sourplus, tous et singuliers les aultres empêchemens par lesdits adversaires ou leurs consors et massiers en ladite cause ou causes et lesdits nouveaulx procureurs, tant communément comme divisement, à l'encontre dudit esleu, église et clergié de Liège et de leur jurisdiction ecclésiastique et séculière, ensamble dudit pur et juxte impir et ecclésiasticque liberté, en l'offense dudit esleu et des siens et en leur injure et desplaisance ès choses présédentes, et semblablement puis et contre les inhibitions et réintégrations susdites, ledit procès pendant, et dont mention est faicte ès actes des innovations et atemptas, estre et avoir esté téméraires, illicites, inicques, indeues et injustes, et témérairement, illicitement, iniquement, indeuement et injustement et de fait présumé et présumées, et non appartenir ne avoir appartenu, ne avoir esté licite ausdits adversaires, communement ne divisement ce pooir faire. Et que toutes lesdites et singulières choses, ainsi que déduictes sont èsdictes actes, de fait perpétrées et commises se doievent révocquer, casser, irriter et adnuller et estre remise au premir estat, et que tout ce que par ci-devant a par eux ou aulcun d'eulx esté, comment que ce soit, extors et injustement exactionné, sont à remettre, réparer, restituer et réintégrer. Et les révocquons, cassons, irritons... ...églises ou nobles dudit pays de Liège.
    »Item, n'entendons pas préjudicier à la modification de la court spirituelle de Liège sur la réformation des officiers de ladite court et des archidiacres de la cité et diocèse de Liège, faicte par bonne mémoire Adulph de la Marche, jadis évesque de Liège... ...serons légitimement requis, nous à l'aide de Dieu administrons justice. »
    N'apartiègne doncques à quelconque homme ceste paige de nostre promulgation, pronuntiation, constitution, déclaration, adjudication, révocation... ...et de ses begnoitz apostres Pière et Pol.
    Donné à Rome, à Saincte Marie Majour, l'an de l'Incarnation Nostre-Seigneur mil quatre cens soixante cincq, les Xe kalende de janvier, de nostre pontificat l'an second.

  •  
    En français de Liège du XVe s. : Pierre-François-Xavier de Ram, Documents relatifs aux troubles du pays de Liege, sous les princes-évêques Louis de Bourbon et Jean de Horne, 1455-1505, Bruxelles : Hayez pour la Commission royale d'histoire, 1844, n. 73, p. 639-646. Document conservé aux Archives de la province de Liège, grand greffe des échevins, registre n. 250, case 13e. Copie traduite en français enregistrée le 24 mai 1477 par les échevins de Liège. Le texte est précédé de cette rubrique :à compléter

  •  
    1. Voir APOSCRIPTA n. 8574 et 8575.

Informations

Document

Julien Théry (CIHAM (UMR 5648)), dans  APOSCRIPTA – Lettres des papes

APOSCRIPTA database – Lettres des papes, dir. J. Théry, CIHAM/UMR 5648, éd. électronique TELMA (IRHT), Orléans, 2017 [en ligne], acte n. 149001 (aposcripta-8568), http://telma-chartes.irht.cnrs.fr/en/aposcripta/notice/149001 (mise à jour : 13/07/2020).