Accueil

La base de données APOSCRIPTA est ainsi nommée d'après l'expression apostolica scripta, par laquelle les papes ont couramment désigné leurs lettres à partir du début du XIIe siècle. Il s'agit d'une ressource de recherche du type « linked open data ».

Conçue en relation avec le goupe de recherches FULMEN, lancée en 2017 par le CIHAM (UMR 5648) avec le soutien financier de l'Université de Lyon (Programme d'avenir Lyon Saint-Etienne), à l'initiative et sous la direction de Julien Théry, avec la collaboration d'Andrey Grunin et Laurent Vallière, et avec le soutien technique de l'ARCHE (UR 3400) et de l'IRHT , APOSCRIPTA a pour objectif de rassembler les textes du plus grand nombre possible de documents (lettres principalement) émis par les pontifes romains depuis les origines jusqu'à l'âge moderne, quelles que soient leurs traditions manuscrites (privilèges ou expéditions conservés en original, copies de toute sorte).

Le corpus réuni par APOSCRIPTA, en augmentation permanente, est actuellement riche de plus de 8600 lettres, décrétales ou privilèges, chronologiquement répartis comme suit (cliquez sur les siècles pour visualiser les chiffres par pontificat) :

 

siècles nombre de lettres