« aposcripta-250 »


Général

  •  
    Jean XXII (1316-1334)

  •  
    L'inquisiteur de la dépravation hérétique dans la région de Marseille Jean Badas

  •  
    XI kalendas martii

  •  
    1330/02/19

  •  
    Avignon

  •  
    Mandement (littere cum filo canapis)

  •  
    Le pape ordonne à Jean de Badas, inquisiteur de Marseille, de s’informer si l’attentat commis par un notaire du diocèse d’Arles et sa femme contre la personne de Guillaume des Baux, seigneur de Berre, est de sa compétence. Si oui, il devra leur intenter un procès d’Inquisition.

  •  
    [Registre de la chancellerie apostolique] R. Reg. Vat.115, n. 2091, fol. 410.
  •  
    Eubel, n. 839 (anal.).

  •  
    Jean-Marie Vidal, Bullaire de l’Inquisition française au XIVe siècle et jusqu'à la fin du Grand Schisme, Paris : Letouzey et Ané, 1913, n. 91, p. 145

  •  
    Eubel, n. 839.

  •  

    Johanni de Badas1, ordinis fratrum minorum, inquisitori heretice pravitatis in partibus Massilien. auctoritate apostolica deputato. — Fidedigna relatione percepimus quod Gantalinus Gantalini, notarius, et Berengaria, eius uxor, Arelaten. diocesis, instigatione diabolica circumventi tanquam proprie salutis immemores contra dilectum filium nobilem virum Guillelmum de Baucio2, dominum de Berra3, prefate diocesis, quoddam nefandum facinoris crimen committere presumpserunt in atrocem Creatoris nostri offensam et scandalum plurimorum. Nos igitur cupientes quod delinquentium sic puniatur temeritas quod nec pena desit eisdem et ipsius metu a committendo similia alii arceantur, discretioni tue... mandamus quatinus super crimine huiusmodi, an videlicet eius punitio et correctio ad te, ratione tui officii, pertinere noscatur cum peritis te studeas quantocius informare, et, si ita esse compereris, contra eosdem Gantalinum et Berengariam ad inquisitionem, punitionem et correctionem super crimine prefato procedas iuxta canonicas sanctiones et privilegia eidem officio ab apostolica Sede concessa, quominus de ipsis per dictum nobilem, si alias ad eum pertineat, possit iustitia fieri ipsum non impedias quomodolibet nec molestes.
    Datum XI kalendas martii, anno quartodecimo.


  •  
    1. A cette date, la charge d’inquisiteur de Provence était excercée par Guillaume Astre (n. 49, note 3), et peut-être aussi par Michel Lemoine (n. 15, note 2). Jean de Badas était exclusivement délégué pour le diocèse de Marseille. Le 8 juillet 1332, le pape lui ordonna de remettre aux mains de l’inquisiteur de Piémont un vaudois fugitif, nommé Martin Pastre (n. 120). Plus tard Badas paraît dans les documents avec le titre d’inquisiteur de Provence. Ainsi, dans la lettre de recommandation que Benoît XII concéda, en 1338, à deux émissaires de l’Inquisition chargés de rechercher un juif rejudaïsant (n. 171 bis).
  •  
    2. Guillaume II des Baux, fils de Bertrand II, seigneur de Berre, en 1309, mort sans postérité en 1344. Son frère Bertrand III, duc d’Andria, lui succéda. De Mas-Latrie, col. 1560.
  •  
    3. Berre (Bouches-du-Rhône), chef-lieu de cant., arrond. d’Aix.

Informations

Acte

aposcripta admin (CIHAM (UMR 5648)), dans  APOSCRIPTA – Lettres des papes

APOSCRIPTA database – Lettres des papes, dir. J. Théry, CIHAM/UMR 5648, éd. électronique TELMA (IRHT), Orléans, 2017 [en ligne], acte n. 20263 (aposcripta-250), http://telma-chartes.irht.cnrs.fr/aposcripta/notice/20263 (mise à jour : 27/06/2020).